De Clamart Rugby 92 au Top 14

De Clamart Rugby 92 au Top 14

Après l’école de rugby de Clamart, nos jeunes rugbymen ont des parcours très différents : certains arrêtent le rugby, à cause des études, du travail, ils déménagent, ou encore ont tout simplement envie d’arrêter. D’autres continuent le rugby, en loisirs, dans des clubs aux alentours, dans des divisions diverses, et certains en font leur métier. De Clamart Rugby 92 au Top 14 avec l’exemple de Loïc Godener et Nicolas Garrault.

Que deviennent nos jeunes de l’école de rugby ?

De Clamart Rugby 92 au Top 14 avec l’exemple de Nicolas Garrault

Il a commencé comme licencié à Clamart chez les poussins, peut-être même en mini-poussin, puis benjamin, minime. Malgré les sélections départementales et régionales, et l’insistance des grands clubs de la région, il restera à l’EDR de Clamart jusqu’en cadet 1er année.

Il rejoint, ensuite, le Stade Français, où il fera quelques saisons, jusqu’à signer un contrat professionnel, toujours au Stade Français, l’année du titre de champion de France en 2015.
Cette année-là, il participera à 13 matches, dont 8 en Top 14. Il ne sera pas conservé par le staff à la fin de saison, et va choisir de se relancer en pro D2, au pied des Pyrénées à Tarbes.

En 2016, il doit être l’un des joueurs de son club avec le plus de temps de jeu sur la saison.
Malheureusement, nous connaissons le sort du club de Tarbes, qui sera relégué en Fédérale 1, par la DNACG.
Nicolas partira ensuite dans un club, qui joue les phases finales de pro D2, le stade Montois.

Ce week-end, le Stade Montois a donné une petite leçon de rugby à un club voisin, l’Aviron Bayonnais. Victoire par 68 à 15.
Dans le résumé du match, vous pourrez voir la belle percée de Nicolas, le n° 7, et faire la passe décisive pour un essai supplémentaire du stade Montois.

Découvrez les statistiques de Nicolas

De Clamart Rugby 92 au Top 14 avec l’exemple de Loïc Godener

Un peu plus jeune, lui aussi a commencé le rugby à Clamart, en mini-poussin, jusqu’en minime.

Il est, ensuite, parti dans les clubs parisiens, le PUC, le Stade Français, le Racing Club de France avec lequel il sera champion de France Espoirs en 2015.

Il est, depuis le début de la saison au club de Grenoble, et a, pour l’instant, été sur cinq feuilles de matches, 2 fois titulaire et marqué 3 essais. Ce n’est pas si mal pour un début en pro D2 à 22 ans.

Le résumé du match Grenoble / Colomiers ici
Les statistiques de Loïc ici

Quand l’objectif du club de Clamart, est de former un maximum de joueurs pour son équipe seniors, nous ne pouvons qu’être fiers, également, de nos éducateurs, de notre club, quand un de nos joueurs arrive à se faire une place dans notre championnat professionnel.
Nous souhaitons beaucoup de temps de jeu pour Nicolas et Loïc, et nous espérons que cela incitera d’autres jeunes de Clamart à s’entraîner dur, pour espérer les rejoindre un jour.

Laisser un commentaire

(Obligatoire)