Juniors: une victoire bien particulière

Juniors: une victoire bien particulière
  • Rubrique:

Ce dimanche 29 janvier 2017 a un goût particulier et restera à tout jamais gravé dans notre esprit et notre cœur. Il y a trois semaines, notre Peyo a rejoint le paradis des rugbymen et surtout des trop jeunes. Ce match en particulier, mais aussi tous les suivants, lui est dédié et lui seront dédiés.

Clamart Rugby 9 Juniors une victoire bien particulièreTout le monde, des joueurs aux supporters, en passant par les entraineurs et les dirigeants, sont transcendés par ce moment que nous allons vivre grâce à ces modestes lignes. Et puis, il faut bien en être conscient, nos garçons, depuis le début de la saison rugbystique, ont perdu l’ensemble de leurs matches à l’exception d’un match nul.

C’est donc l’occasion d’incrémenter le compteur des victoires et de l’honneur. D’autant plus que lors de la rencontre-aller, nos adversaires du jour, le CO Multisport Bagneux Rugby (COMB), n’ont pas épargné nos Sang et Neige par le nombre de points marqués (22 à 3), mais surtout par leur manque d’humilité.

Aujourd’hui nous devions avoir 21 joueurs, mais deux nous ont lâchés au dernier moment, ils se reconnaîtront. Hormis nos 19 garçons, le staff est présent au grand complet : Cyrille, Yann, Julie, Pascal, Laurent, Cyril et Christian.

Après l’échauffement, l’heure du match est venue, mais avant, les deux équipes et leurs staffs forment un cercle pour une minute de silence à l’attention de notre Peyo, d’où émane de la tristesse, bien évidemment, mais aussi une force de vivre. Elle se termine par des applaudissements.

Bagneux joue en noir ; nous en rouge et blanc.

Puissance, Excellence, Yang, Organisation !!!

Début du match à 10h08, nous engageons et la pression est mise immédiatement par nos garçons dans le camp du COMB. Nous bénéficions d’une pénalité, les noirs ne nous laissent pas faire. Cela promet déjà au bout de quelques secondes en termes d’intensité du match.

10h17 : Ca fait 10 minutes que nous garçons campent sur les terres adverses, il y a de l’envie mais pour l’instant pas de résultats. En-avant des noirs, Alban introduit sous l’araignée au niveau de la ligne médiane, mais nous sommes pénalisés, le COMB choisit la pénale-touche, nous sommes dans nos 22.

10h20 : Le jeu s’est retourné, nous nous trouvons acculés dans nos 10 mètres, et une faute permet aux maillots noirs de déflorer le score : 0-3.

Il est 10h28, quelle action mes amis !!! Après une faute de nos adversaires dans leurs 22, nos garçons mettent la pression. Ils jouent la pénalité à la main : la marée rouge et blanche recouvre la plage noire qui se désagrège. Le grain de riz arrive dans les mains de Bastien qui le passe à Quentin qui colle un rafût de malade à un gars de Bagneux, puis transmet à Alex qui rentre en force. Quel essai intelligemment construit de par la tactique et la sérénité de nos garçons. Bravo, c’est super !!! 5-3 et Bastien (le fils de Pascal, faut-il le préciser) transforme : 7-3.

10h32 : Temps mort : les consignes des coaches fusent sur un fond de bouteilles d’eau qui se vident.

10h35 : Reprise. Les noirs engagent, nos Sang et Neige réenclenchent le mode pression. Nous sommes chez eux. Et le bulldozer Clamartois est reparti de plus belle. Il est vrai que le manœuvre de cet engin de destruction est Palti qui fait son premier match, aujourd’hui. Il est clair que ceux qui ont la malchance, de prendre Palti sur le paletot s’en souviennent physiquement et moralement. D’ailleurs, il a mis en marche le rouleau compresseur pour marquer un très bel essai (12 à 3), pas transformé.

10h44 : Mi-temps. Yann dit que c’est globalement positif, mais qu’il faut améliorer certaines phases de jeu, comme par exemple les sorties lentes de regroupement.

10h48 : Reprise. Le COMB est chez nous, suite à une pénalité, la bataille est rude, mais nos garçons résistent vraiment très bien, cependant dans la fébrilité. Du coup, ils commettent une faute et nos adversaires choisissent la pénale-touche qui atterrit à 5 mètres de notre ligne du malheur. Suite à la touche, cocotte noire dont un joueur sort et déboule pour nous coller un essai sur le côté : 12-8, pas transformé.

11h14 : Suite à une belle action de la part de nos garçons, nous sommes pénalisés et les gars du COMB veulent rééditer leur exploit avec une pénale-touche, nouveau regroupement, mais nos Sang et Neige résistent à la forte pression adverse, une fois, deux fois et malheureusement la troisième est la mauvaise, on chope un nouvel essai : 12-13, puis 12-15.

11h15 : Temps mort. Yann et Cyrille disent qu’ils sont dans un temps faible, mais que rien est perdu. Il reste à peine 10 minutes, il faut absolument mettre la pression, mais avec calme. Et pour cela, Yann leur indique que le scénario idéal serait de marquer un essai tout à la fin. Nous croisons les doigts sur le bord du terrain pour que ce scénario se réalise.

11h24 : Il reste 2 minutes, tout au plus, le compteur est toujours bloqué en faveur du COMB, nous avons tous en tête, « The Scénario Idéal ». Vont-ils le faire ? En tous cas, cela nous semble bien parti !!! Sur une action déboulante vers le camp noir, Tristan tape une balle pour lui-même, il la récupère, se faufile le long de la ligne, il y a alors une forte pression pour pousser Tristan en touche, mais rien y fait, Palti prend le relais, il pilonne la défense adverse qui en prend un sacré coup, l’action se continue en se déportant à gauche, Quentin termine en marquant cet essai tant espéré : 17-15, mais il ne sera pas transformé.

11h25 : Il reste à peine une minute, lorsque le COMB engage, ils mettent le paquet, la tension est à son comble, mais nos garçons jouent sereinement et contrôlent la situation. Et … enfin, le coup de sifflet final tant attendu !!! Il est difficile de décrire ce moment de joie par de simples mots, mais les présents le garderont gravés dans leur mémoire à tout jamais. Les joueurs du COMB font une haie d’honneur à nos Sang et Neige sous un tonnerre d’applaudissements et de Hourra !!! Nos garçons rendent la pareille à leurs adversaires. Puis, nos garçons exultent en formant un cercle infranchissable d’où émane avec force et honneur, le nom de notre Peyo !!!

Il est clair qu’aujourd’hui, fût un jour où la Puissance, l’Excellence, le Yang et l’Organisation ont été présents tout au long du jeu. L’envie de réussir et d’honorer notre Peyo a montré que nos garçons étaient capables de se transcender, et qu’ils en seront capables pour la suite et la fin de la saison. Nous pouvons leur faire confiance. Il faut également ajouter que depuis le début de l’année 2017, ils ont été beaucoup plus assidus aux entrainements et que le stage de cohésion a dû jouer également en faveur de ce renouveau. Il ne faut pas oublier Yann, Cyrille et Gilles qui leur ont offert leurs compétences pour obtenir ce beau résultat auquel nous avons eu le privilège d’assister aujourd’hui.

A l’issue de cette cinquième journée, nous nous trouvons encore les derniers de la poule, mais avec une belle victoire en poche. Notre prochain match se déroulera le dimanche 5 mars 2017 à 10h00 sur notre stade de La Plaine contre le RC Provins. Tous nos vœux de réussite, nous sommes là pour vous soutenir car, comme vous le savez, nous sommes vos plus grands fans, allez chers garçons !!!

Laisser un commentaire

(Obligatoire)