0
You have 0 items in your cart
0
You have 0 items in your cart

Le dimanche 3 juillet se tenait la deuxième édition de la Rugby Girly Cup organisée par le Comité 92 Rugby. Cette matinée consacrée aux rugbywomen avait lieu sur les terrains du Clamart Rugby 92, au stade de la Plaine.

La Rugby Girly Cup 2022

La Rugby Girly Cup a permis aux féminines, des U8 aux seniors, de partager un moment convivial, dans un premier temps avec le ballon ovale, et dans un deuxième temps autour d’un barbecue au Club House.

Rugby Girly Cup 2022 au stade de la Plaine - Photo d'un match

Encadrées par les Conseillers Techniques des Clubs du 92 renforcés par quelques éducateurs volontaires de sections féminines, la cinquantaine de filles présente était dispersée par groupe sur différents ateliers : le plaquage, le jeu au pied, des ateliers d’attaque et de défense collectives, avant de finir par des matchs en toucher 2 secondes.

Une journée de partage, pendant laquelle toutes les filles des Hauts de Seine ont pu se rencontrer, échanger et avant tout s’amuser autour du rugby, ce sport qu’elles ont toutes en commun et qui les réunies. La pratique du rugby féminin étant en plein essor, cette journée a également permis de promouvoir le rugby, de le faire découvrir à d’autres filles présentes sur le bord du terrain, et qui, pour certaines, se sont même prises au jeu et sont venues s’essayer au rugby.

Rugby Girly Cup 2022 au stade de la Plaine - Photo d'un atelier placage

Les membres du Comité 92 Rugby étaient également présents pour montrer l’importance capitale de cette journée.

La matinée de la Rugby Girly Cup s’est terminée autour d’un barbecue au Club House, car au rugby, tout se termine par un moment de partage autour d’un buffet. Toutes les filles ont également reçu une marinière de l’événement offert par le Comité 92 Rugby.

Après l’accueil de la petite finale de Fédérale 2 féminine au stade de la Plaine, la création d’une catégorie Cadette (U18) et l’accueil de la Rugby Girly Cup, le Clamart Rugby 92 démontre une nouvelle fois son investissement dans la pratique du rugby féminin, et sa volonté de développer la pratique auprès des clamartois.